En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer votre dernier panier créé sur ce site et conserver la connexion automatique à votre compte.
Personnaliser
Retour Article   -   Ajoutée le 21 septembre 2018   -   0 commentaire

La journée mondiale de la maladie d'Alzheimer

Le vendredi 21 septembre est la Journée mondiale de la maladie d’Alzheimer.

Vendredi 21 septembre est la Journée mondiale de la maladie d’Alzheimer. La recherche avance et les progrès médicaux et en soins sont bien réels. On ne peut pas encore traiter la maladie, mais tous les acteurs du secteur participent au prolongement de l’autonomie et améliorent considérablement la qualité de vie des malades et de leur entourage.

Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ?

Découverte en 1906 par le médecin psychiatre et neurologue allemand Alois Alzheimer, la maladie d’Alzheimer est une affection du cerveau dite « neuro-dégénérative ». En d'autres mots, elle entraîne une disparition progressive des neurones. L'un de ses symptômes les plus connus sont des troubles de la mémoire à court terme. Pourquoi ? Car ce sont les neurones localisés dans la région de l’hippocampe, siège de la mémoire, qui sont les premiers atteints. Petit à petit, d’autres zones du cerveau sont touchées. Progressivement, les capacités d’orientation dans le temps et dans l’espace, de reconnaissance des objets et des personnes, d’utilisation du langage, de raisonnement, de réflexion disparaissent. Le malade perd progressivement ses facultés cognitives et son autonomie.

Les chiffres

La maladie est la quatrième cause de mortalité en France. Elle touche très majoritairement les personnes âgées : entre 2 et 4 % des plus de 65 ans et jusqu’à 23 % des plus de 80 ans en sont atteints. On dénombre 225 000 nouveaux cas par an en France, et seules 50 % des personnes malades seraient diagnostiquées. En 2020, un quart des Français de plus de 65 ans sera touché par la maladie, selon France Alzheimer.Compte tenu de l'augmentation de l'espérance de vie, le nombre de malades ne fera qu'augmenter dans les années à venir.

Peut-on prévenir la maladie et existe-t-il des traitements ?

Il n’existe pas encore de traitement empêchant la prolifération de la maladie, mais peuvent seulement en retarder les effets. Cependant, il est indéniable que la prévention peut jouer un rôle majeur pour retarder l'apparition des symptômes. De cette manière, on peut améliorer la qualité de vie du malade et repousser l'âge de la dépendance.

La Fondation pour la recherche médicale a publié ce mois-ci six facteurs pouvant prévenir la maladie :

  • Limiter le risque cardiovasculaire

  • Eviter le stress chronique

  • Pratiquer une activité physique

  • Maintenir une bonne alimentation

  • Varier et multiplier les activités de loisir

  • Avoir des liens sociaux

Aujourd'hui, c'est 63% des patients qui demeurent à leur domicile. C'est autant d'intervenant(e)s à domicile qui prennent soin chaque jour de ces protégés fragiles. AuXpros pense et soutient ces auxiliaires de vie qui prodiguent soins et accompagnement aux malades et leur assurent une meilleure qualité de vie.

Partagez cet article :
Commentaires (0) Ajouter un commentaire