En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer votre dernier panier créé sur ce site et conserver la connexion automatique à votre compte.
Personnaliser
Retour Article   -   Ajoutée le 09 juillet 2018   -   0 commentaire

Les bonnes pratiques en période de canicule

Restons vigilants pour vos bénéficiaires !

Nous nous réjouissons pour la plupart de l’arrivée de la période estivale qui rime souvent avec soleil et congés mais pour nos protégés (et notre voisinage) il faut savoir rester vigilant.

« C'est un épisode de températures élevées pendant plusieurs jours consécutifs, de jour comme de nuit » Météo-France

Pour commencer et à vérifier avant le début des chaleurs

S’assurer du bon fonctionnement du système de climatisation et des volets. Le système de climatisation permet d’avoir une température adéquate et constante. Les volets permettent d’empêcher l’entrée d’air chaud de l’extérieur. Avec l’âge la personne perd la capacité de ressentir la chaleur. C’est pourquoi ces moyens et ces mesures sont moyennement appréciés en période de canicule.

Quotidiennement pendant la canicule

a) Tous les matins limiter les sources lumineuses à l’essentiel en fermant les volets.

b) Mettre en courant d’air dans les périodes sans ensoleillement de 21h à 8h du matin

c) Tout au long de la journée faites boire l’Usager en lui proposant jus de fruits, citronnade, menthe à l’eau, boisson chaude. La sensation de soif disparaissant chez le sujet âgée et encore absente chez les enfants en bas âge , il est important de diversifier les boissons. Le café, le thé, la soupe participe à l’hydratation…. L’important : c’est boire (sans alcool).

d) Pensez à compenser la perte de sel liée à la déshydratation dans l’alimentation. Préparez des repas plus légers et encouragez l’ingestion de pain et soupe le soir.

 

e) Laissez les volets clos, actionner si possible des ventilateurs, utiliser des brumisateurs ou des linges humides.

 

Consignes particulières

 

Pour les Usagers dits « fragiles » une prise de température matin et soir et mettre en place un document de surveillance des apports hydriques. En cas de températures supérieures à 37°5, de crampes, de fatigue inhabituelle, de vertiges, de nausées, de maux de tête, de propos incohérents... Vous devez en informer par tous les moyens le cadre, la famille ou le soignant réfèrent sans attendre. Placer sur le torse en partie dénudé de la personne un linge humide pour la rafraichir, augmenter les apports hydriques.

 

Le saviez-vous ?

 

Un adulte refroidi son corps grâce à la sueur présente à la surface de sa peau, les personnes âgées ont souvent des difficultés à produire cette sueur particulièrement dans les premiers jours de canicule. Pour compenser ce phénomène, il est bénéfique de passer une serviette mouillée sur le visage et les bras (destinée spécialement à cet effet).

Partagez cet article :
Commentaires (0) Ajouter un commentaire