En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer votre dernier panier créé sur ce site et conserver la connexion automatique à votre compte.
Personnaliser
Retour Article   -   Ajoutée le 18 septembre 2019   -   0 commentaire

L'enfant Hyperactif 1ere Partie

Découvrez les différents signes à reconnaitre !

Comment reconnaitre un enfant hyperactif


Comment faire la distinction entre un enfant turbulent, agité ou juste mal élevé et un enfant hyperactif. En tant que professionnel de l’enfance il est important que vous sachiez les différencier.
La vraie hyperactivité est une maladie, appelée TDA(H), en clair, trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité. Elle touche 5% de la population et elle plus courante chez les garçons. Il y a plusieurs degrés d’atteinte. Certains adultes n’apprennent leur hyperactivité qu’avec la naissance de leur enfant. Et oui, il y a une part d’hérédité mais pas que. Beaucoup d’autre facteurs interviennent : la vie du fœtus pendant la grossesse, les pollutions, la nourriture.
 Il n’y a pas d’examen biologique pour la diagnostiquer, seule une hormone appelée « Dopamine » que nous avons tous, dysfonctionne chez ces enfants.

Tous les hyperactifs ne sont pas nécessairement agités. Les filles atteintes sont souvent plus tête en l’air qu’agitées et pourtant elle souffre de la maladie.


 Quels sont les signes de l’hyper activité ?


L’inattention

Les enfants hyperactifs n’arrivent pas à se concentrer, ils ont du mal à fixer leur attention, à finir une activité qu’ils ont commencée. L’agitation n’est pas que physique elle est aussi dans leur jolie petite tête. Les Pédopsychiatres sont souvent consultés quand l’enfant devient écolier. Des parents qui pensaient que leur enfant était très intelligent (attention la maladie n’empêche pas de l’être) et tonique, s’aperçoivent qu’il n’arrive pas à apprendre à lire et à écrire…impossible pour lui d’avoir la concentration nécessaire.

L’impulsivité  

L'impulsivité est peut-être la particularité qui permet le mieux de reconnaitre les enfants hyperactifs. Le culot, l’impatience, le gout du risque. Ils arrivent à faire peur à leur entourage tellement ils n’ont peur de rien. Ils ne vous laissent pas respirer, ils veulent tout sans attendre, s’énervent si la chose attendue n’arrive pas assez vite. Les consignes sont rarement respectées car ils n’écoutent pas beaucoup les autres. C’est eux d’abord et tant pis pour les dégâts collatéraux. Pour autant ne prenez surtout pas cela pour de l’égoïsme.

L’agitation

Les enfants hyperactifs sont en mouvement continu. Ils ont « la gigotte » et ne tiennent pas en place, montent sur la table ou sur le piano et en sautent au mépris de tout danger. Ils sont extrêmement difficiles à canaliser et à calmer. Ils épuisent leur entourage tout en étant souvent très attachant. 

Toutefois cette maladie peut devenir avec le temps un avantage. De nombreux grands sportifs et des chefs d'entreprise sont des hyperactifs.

Retrouvez la semaine prochaine le 2ème volet sur l’hyperactivité et comment s’y prendre.


Retrouvez toutes nos actualités et fiches pratiques en cliquant ici 

Pour nous rejoindre et trouvez du travail dans les services à la personne, cliquez-ici !

Partagez cet article :
Commentaires (0) Ajouter un commentaire